Catégories
Activité ePlaneur

ePlaneur et le réseau Internet

Des explications concernant les contraintes imposées par Condor, et l’assistance ePlaneur, sur le débit et la qualité du réseau Internet.

Dernière mise à jour le 12/07/2024

La qualité et le débit d’un réseau Internet sont des facteurs essentiels pour l’activité ePlaneur.

Pour commencer, nous allons démystifier le réseau Internet, puis voir son impact sur :

  • le fonctionnement de Condor 2,
  • l’assistance ePlaneur que nous apportons aux utilisateurs de Condor à distance,
  • le fonctionnement de l’association Colibri ePlaneur de l’île de la Réunion.

Afin de faciliter une vue d’ensemble, certains détails peuvent être masqués.
Cliquer sur les lignes précédées d’un signe pour les révéler.

Introduction à l’Internet

L’Internet, souvent appelé simplement le net, est un réseau mondial qui relie des millions d’ordinateurs et d’autres appareils entre eux. Ce vaste réseau permet l’échange d’informations sous différentes formes : texte, image, vidéo, etc.

Né dans les années 1960 comme un projet de recherche militaire aux États-Unis, l’Internet a depuis évolué pour devenir un outil essentiel dans notre vie quotidienne.

Aujourd’hui, il concerne une multitude de services, comme la communication via les emails, les réseaux sociaux, le commerce en ligne, la recherche d’information, les jeux en ligne (*) et bien plus encore.

(*) Condor fait partie des jeux en ligne, même si voler en ePlaneur est beaucoup plus sérieux que jouer.

Débit d’Internet

Le débit d’Internet se réfère à la vitesse de transfert des données entre votre appareil et l’Internet. Il s’exprime en bits (*) par seconde (b/s).

(*) bit est l’acronyme de binary digit.

Mais on utilise souvent des unités plus grandes comme les kilobits par seconde (Kb/s), les mégabits par seconde (Mb/s) et les gigabits par seconde (Gb/s)…

Cliquer pour comprendre Kilo, Méga, Giga...

De manière approximative (*) :

  • 1 Kb/s = 1 000 b/s
  • 1 Mb/s = 1 000 Kb/s = 1 000 000 b/s
  • 1 Gb/s = 1 000 Mb/s = 1 000 000 Kb/s = 1 000 000 000 b/s

(*) en réalité 1 Kb/s = 1 024 b/s (mathématiquement 2 élevé à la puissance 10)

Le débit se divise en deux catégories principales :

  • le débit descendant (download)
  • et le débit montant (upload).

Le débit descendant représente la vitesse à laquelle les données arrivent à votre appareil depuis l’Internet (pour télécharger). Tandis que le débit montant indique la vitesse à laquelle les données partent de votre appareil vers l’Internet (pour envoyer).

Plusieurs facteurs influencent le débit de votre connexion Internet :

  • la technologie utilisée (fibre optique, ADSL, câble, satellite),
  • la distance par rapport au fournisseur de service,
  • l’état du matériel (routeurs, modems),
  • et la congestion du réseau.

Une connexion Internet rapide permet de charger des pages web, télécharger des fichiers, et diffuser des vidéos en streaming de manière fluide et sans interruption.

Conversion et téléchargement

Cliquer pour comprendre les unités de téléchargement.

Vous avez compris que le débit descendant sert à mesurer la vitesse pour recevoir des eMails, des images, des vidéos, des fichiers…

Nous ne sommes pas familiarisés avec le nombre de « bit » comme unité de valeur, mais plutôt le nombre de caractères. Il s’exprime en B (Byte ou octet)

Différence entre B et b

Lorsqu’on parle de données numériques, les unités de mesure sont essentielles pour éviter toute confusion. Voici la différence entre B (octet) et b (bit) :

  • b (bit) : C’est la plus petite unité de données en informatique. Un bit peut seulement prendre 2 valeurs : 0 ou 1. Les débits de connexion Internet s’expriment souvent en bits par seconde (b/s), Kilo bits par seconde (Kb/s), Méga bits par seconde (Mb/s)…
  • B (octet) : Un octet (ou caractère) comporte 8 bits. Les tailles de fichiers et la capacité de stockage s’expriment généralement en octets, Ko (kilooctets), Mo (mégaoctets), Go (gigaoctets).
Conversion Bits en Octets

1 octet (B) = 8 bits (b)

Exemple de Conversion et Téléchargement

Pour convertir des bits en octets et comprendre le temps de téléchargement d’un fichier :

Taille du Fichier
  • 1 Ko = 1 024 octets (B) = 8 192 bits (b)
  • 1 Mo = 1 024 Ko = 1 048 576 octets (B) = 8 388 608 bits (b)
Temps de Téléchargement

Pour un fichier de 10 Mo avec un débit de 8 Mb/s :

  1. Convertir la taille du fichier en bits :
    • 10 Mo = 10 x 8 388 608 bits = 83 886 080 bits
  2. Calculer le temps de téléchargement :
    • Débit : 8 Mbps = 8 000 000 bits par seconde
    • Temps : 83 886 080 bits ÷ 8 000 000 bits par seconde = 10,5 secondes

Ainsi, comprendre la différence entre B et b, et savoir les convertir, permet d’estimer le temps nécessaire pour télécharger des fichiers de tailles courantes, avec une connexion Internet donnée.

Mesurer le débit de son réseau

Il existe de nombreux tests gratuits en ligne pour cette mesure.

Voici un lien que nous recommandons : Speedtest d’Ookla – le test de vitesse de connexion global

Images de la mesure du Ping et des débits d'un réseau Internet avec une box fibre.
Mesures du réseau Internet pour une box fibre

Vous pouvez aussi installer l’application recommandée par Microsoft.

Dans la partie basse, sélectionner l’application pour Windows, la télécharger et l’installer.

Qualité du Réseau Internet

La qualité du réseau Internet ne se limite pas seulement au Débit. Elle englobe plusieurs autres aspects importants, tels que :

Cliquer pour voir le détail
  1. Latence : C’est le temps que mettent les données pour voyager d’un point à un autre sur le réseau. Une faible latence est cruciale pour des applications comme les jeux en ligne et les appels vidéo, car elle assure une communication fluide et sans délai.
  2. Jitter : Il s’agit de la variation de la latence dans le temps. Un jitter élevé peut causer des interruptions et une mauvaise qualité dans les appels vidéo et les flux audio.
  3. Taux de perte de paquets : Cela mesure le pourcentage de données perdues pendant le transfert sur le réseau. Un taux de perte de paquets élevé peut entraîner des coupures dans les communications et des corruptions de fichiers.
  4. Disponibilité et fiabilité : Un bon réseau Internet doit être disponible la majorité du temps, avec peu ou pas de temps d’arrêt. La fiabilité dépend de la robustesse de l’infrastructure du fournisseur de service Internet (ISP) et de la maintenance continue du réseau.

Recommandation fréquentes pour améliorer la qualité de votre réseau :

  • Utiliser des équipements modernes et de bonne qualité.
  • Placer le routeur dans un endroit central et dégagé.
  • Protéger le réseau contre les interférences et les accès non autorisés.
  • Opter pour des forfaits Internet adaptés à vos besoins spécifiques, surtout si vous avez plusieurs appareils connectés simultanément.

En résumé, l’Internet est un outil complexe et puissant. Comprendre les notions de débit et de qualité de réseau, peut vous aider à tirer le meilleur parti de votre connexion.

Guide de Câblage Internet

Ce guide concerne l’équipement d’une maison individuelle.

Cliquer pour voir le guide

Avec l’arrivée de la fibre optique, il est possible d’obtenir des vitesses de connexion Internet très élevées. Pour profiter pleinement de ces débits, il est essentiel de bien organiser le câblage Internet dans votre maison. Voici un guide pour installer un réseau domestique efficace, capable de prendre en charge la télévision et un ou deux ordinateurs.

Matériel Nécessaire

  1. Box Fibre : Point central de votre réseau, fourni par votre fournisseur d’accès Internet (FAI).
  2. Câbles Ethernet (Cat 6 ou Cat 7) : Assurent une connexion rapide et stable.
  3. Switch Ethernet : Permet de connecter plusieurs appareils à la box.
  4. Prises murales Ethernet : Pour une installation propre et fixe.
  5. Routeur Wi-Fi (optionnel) : Pour étendre la couverture Wi-Fi si nécessaire.

Étape 1 : Positionner la Box Fibre

Placez la box fibre dans une zone centrale de la maison pour optimiser la couverture Wi-Fi. Assurez-vous qu’elle est proche d’une prise électrique et de la prise optique fournie par votre FAI.

Étape 2 : Installer les Prises Murales Ethernet

Si vous souhaitez une installation propre, envisagez d’installer des prises murales Ethernet dans les pièces où vous aurez besoin de la connexion Internet.

  1. Choisir les Emplacements : Identifiez les emplacements stratégiques pour les prises murales, par exemple près de la télévision et dans les bureaux où se trouvent les PC.
  2. Tirer les Câbles : Passez les câbles Ethernet dans les murs pour connecter chaque prise murale à la box fibre ou au switch Ethernet.
  3. Installer les Prises : Fixez les prises murales et connectez-y les câbles Ethernet.
Prise RJ45

Étape 3 : Connecter les Appareils

  1. Télévision : Connectez la télévision à la prise murale Ethernet ou directement à la box fibre avec un câble Ethernet. Si la télévision est équipée d’un port Ethernet, cela permettra de bénéficier d’un flux vidéo stable pour le streaming et les services IPTV.
  2. Ordinateurs : Connectez les ordinateurs aux prises murales Ethernet ou à la box fibre/switch avec des câbles Ethernet. Cela assure une connexion stable et rapide, essentielle pour les activités gourmandes en bande passante comme les jeux en ligne ou le travail à distance.

Étape 4 : Configurer le Réseau Wi-Fi

Bien que les câbles Ethernet offrent la meilleure performance, le Wi-Fi est pratique pour les appareils mobiles.

  1. Configurer la Box Fibre : La plupart des box fibre émettent un signal Wi-Fi. Configurez-le en suivant les instructions de votre FAI.
  2. Ajouter un Routeur Wi-Fi : Si votre maison est grande ou comporte plusieurs étages, ajoutez un routeur Wi-Fi pour étendre la couverture. Connectez-le à la box fibre via un câble Ethernet et placez-le de manière stratégique.

Étape 5 : Tester la Connexion

  1. Vérifier la Connexion Ethernet : Assurez-vous que les appareils connectés via Ethernet reçoivent une bonne vitesse de connexion.
  2. Tester le Wi-Fi : Parcourez votre maison avec un appareil mobile pour vérifier la couverture et la puissance du signal Wi-Fi. Ajustez la position des routeurs si nécessaire.

Conclusion

Un bon câblage Internet dans une maison individuelle est crucial pour profiter pleinement des avantages de la fibre optique. En suivant ce guide, vous pouvez créer un réseau domestique qui assure une connexion rapide et stable pour votre télévision et vos ordinateurs. Profitez ainsi d’une expérience en ligne fluide, que ce soit pour le streaming, les jeux en ligne ou le travail à distance.

Condor et le réseau Internet

Utiliser Condor pour voler à plusieurs en réseau nécessite un Internet de bonne qualité avec un bon débit.

Condor devient plus sensible au débit et à la qualité du réseau lorsque le nombre de participants augmente.

Eviter le Wifi avec Condor

Dans toute la mesure du possible, éviter le Wifi avec Condor, surtout pour les vols en réseau.

La supériorité d’une liaison filaire Ethernet par rapport au Wi-Fi s’explique par plusieurs arguments techniques et pratiques.

Cliquer pour voir l'argumentaire.

Stabilité et Fiabilité

  • Interférences Minimales : Les connexions Ethernet ne sont pas sujettes aux interférences électromagnétiques ou aux obstacles physiques (murs, meubles) qui peuvent affecter le signal Wi-Fi.
  • Connexions Constantes : Contrairement au Wi-Fi, les connexions Ethernet offrent une stabilité constante, sans fluctuations de signal, ce qui est crucial pour des applications nécessitant une connexion continue et fiable comme les jeux en ligne ou les conférences vidéo.

Vitesse de Transmission

  • Débit Supérieur : Les câbles Ethernet offrent généralement des vitesses de transmission plus élevées par rapport au Wi-Fi. Par exemple, les connexions Ethernet Gigabit (1 Gbps) ou même 10 Gigabit sont courantes, tandis que les vitesses Wi-Fi peuvent être affectées par divers facteurs environnementaux.
  • Latence Réduite : Les connexions filaires ont une latence beaucoup plus faible, ce qui est important pour des applications en temps réel comme les jeux en ligne, la téléphonie sur IP et le streaming de vidéos en haute définition.

Sécurité

  • Sécurité Physique : Une connexion Ethernet est moins susceptible d’être piratée car elle nécessite un accès physique au câble. Le signal Wi-Fi peut s’intercepter si les mesures de sécurité ne sont pas correctement mises en place.
  • Moins de Risques de Piratage : Les réseaux Wi-Fi peuvent être vulnérables aux attaques comme le piratage de réseau et les écoutes clandestines, malgré les protocoles de sécurité comme WPA3.

Simplicité de Mise en Place

  • Plug-and-Play : Une connexion Ethernet est généralement plug-and-play. Une fois le câble branché, la connexion s’établit sans besoin de configuration supplémentaire.
  • Pas de Gestion des Canaux : Contrairement au Wi-Fi, il n’est pas nécessaire de gérer les canaux de fréquence pour éviter les interférences avec d’autres appareils ou réseaux.

Consommation d’Énergie

  • Efficacité Énergétique : Les dispositifs connectés via Ethernet consomment souvent moins d’énergie par rapport aux dispositifs utilisant le Wi-Fi, car le processeur de l’appareil n’a pas besoin de gérer les protocoles de communication sans fil.

Capacité de Réseau

  • Pas de Congestion : Les réseaux Wi-Fi peuvent se congestionner lorsqu’un grand nombre d’appareils se connectent simultanément, affectant ainsi la performance globale. Les réseaux Ethernet, avec leur capacité de commutation dédiée, évitent ce problème.

Conclusion

En résumé, une liaison filaire Ethernet offre une solution supérieure en termes de stabilité, vitesse, sécurité, simplicité d’utilisation, consommation d’énergie et capacité de réseau. Pour des applications critiques nécessitant une performance et une fiabilité maximales, préférez l’Ethernet.

Eviter le smartphone comme émetteur Wifi pour Condor

Pour expliquer la supériorité d’une liaison Wi-Fi fournie par une box par rapport à celle d’un téléphone portable utilisé comme émetteur Wi-Fi (point d’accès mobile), voici plusieurs arguments.

Cliquer pour voir l'argumentaire.

Puissance et portée du signal

  • Antennes plus puissantes : Les box internet disposent d’antennes plus puissantes et de meilleure qualité que celles d’un téléphone portable. Cela permet une meilleure couverture et une portée plus étendue du signal Wi-Fi.
  • Optimisation du signal : Les box internet sont conçues pour optimiser la diffusion du signal dans toutes les directions, tandis que les téléphones portables ont des capacités limitées en termes de diffusion du signal.

Stabilité et fiabilité

  • Connexion permanente : Une box internet reste connectée en permanence à une ligne fixe, offrant ainsi une connexion stable et continue. En revanche, un téléphone portable peut subir des interruptions en raison de la perte de signal mobile ou de l’épuisement de la batterie.
  • Pas de partage de ressources : Un téléphone portable utilisé comme point d’accès partage sa connexion cellulaire avec plusieurs appareils, ce qui peut affecter la stabilité et la vitesse de la connexion.

Vitesse de connexion

  • Débits plus élevés : Les box internet offrent généralement des débits bien supérieurs à ceux des connexions cellulaires, surtout en ce qui concerne les connexions fibre optique. La qualité du réseau mobile et la saturation des antennes relais peuvent limiter les connexions mobiles.
  • Latence réduite : La latence est généralement plus faible avec une connexion fixe via une box, ce qui est crucial pour des applications sensibles à la latence comme les jeux en ligne ou les vidéoconférences.

Capacités de gestion du réseau

  • Fonctionnalités avancées : Les box internet offrent des fonctionnalités avancées de gestion du réseau, telles que la configuration des QoS (Quality of Service), le contrôle parental, les réseaux invités, et la gestion des bandes de fréquences (2,4 GHz et 5 GHz). Les téléphones portables offrent des capacités de gestion du réseau limitées en comparaison.
  • Support multi-appareils : La conception d’une box internet permet de gérer de nombreux appareils connectés simultanément sans dégradation significative des performances, contrairement aux téléphones portables.

Sécurité

  • Protocoles de sécurité robustes : Les box internet intègrent des protocoles de sécurité avancés. Leurs mises à jour permettent se protéger contre les menaces de cybersécurité. Les téléphones portables, offrent des sécurités basiques, moins robustes et moins fréquemment mises à jour pour les menaces spécifiques à leur utilisation comme point d’accès.
  • Configuration et contrôle : Les box internet permettent une configuration plus fine des paramètres de sécurité, y compris le filtrage d’adresses MAC, la configuration de pare-feu et la segmentation du réseau.

Consommation d’énergie et commodité

  • Pas de drainage de la batterie : Utiliser un téléphone portable comme point d’accès Wi-Fi consomme beaucoup de batterie. Ceci n’existe pas avec une box internet branchée sur secteur.
  • Confort d’utilisation : Une box internet est conçue pour fonctionner 24/7 sans intervention, tandis qu’un téléphone portable nécessite des ajustements fréquents et peut devenir indisponible lorsque vous avez besoin de l’utiliser pour d’autres tâches.

Conclusion

En résumé, une liaison Wi-Fi fournie par une box internet est supérieure en termes de puissance et portée du signal, stabilité, vitesse, capacités de gestion du réseau, sécurité, et commodité. Pour des besoins de connectivité domestique ou professionnelle fiables et performants, préférez largement la box internet au téléphone portable utilisé comme émetteur Wi-Fi.

Conséquences pour Condor

Condor a besoin d’Internet pour les vols en réseau et nécessite des scènes pour son fonctionnement.

Vols en réseau

Pour voler à plusieurs avec Condor, le réseau Internet devient indispensable. Sa qualité et sa stabilité priment. Mais le débit prend de l’importance avec l’augmentation du nombre de participants.

Pour un vol en réseau, un serveur Condor entre en scène pour en devenir le véritable chef d’orchestre.

Pour comprendre le sujet, consultez le chapitre « Serveur Condor » du document Initiation aux vols en réseau

Vous apprendrez que ce serveur éjecte les participants dont le réseau est insuffisant (*). Il peut même refuser l’admission au vol. Ceci est déjà arrivé à Michel et à Thierry !

(*) Le serveur éjecte les participants pour préserver la fluidité des mouvements de tous les planeurs en vol.

Garantir la fluidité
Cliquer pour comprendre les problèmes de fluidité.

Prenons l’exemple d’un ePlaneur qui vole à 108 km/h, il se déplace à 30 m/s.

Le serveur reçoit continuellement la position, l’altitude, la direction… de chaque ePlaneur et la redistribue à tous les participants.

Pour un participant le ping de son réseau Internet devient primordial.

Le ping d’un réseau Internet est une mesure de la latence. C’est-à-dire du temps qu’il faut pour qu’un paquet de données, envoyé depuis votre appareil arrive à un serveur sur Internet, puis revienne à votre appareil. Ce temps est généralement mesuré en millisecondes (ms).

Si le ping est de l’ordre de :

  • 333 millisecondes, la position sera à 10 m près
  • 666 ms => 20 m
  • 1000 ms => 30 m.

A 216 km/h doubler ces valeurs.

Lorsqu’un participant, rate un ou plusieurs envois ou réceptions du serveur, à cause d’un réseau de mauvaise qualité, il se produit des lags. Le planeur concerné se déplace alors par saccades à chaque synchronisation.

Les lags sont directement liés au Taux de perte de paquets expliqué précédemment. Voir l’explication sur les lags au chapitre suivant.

Quand ceci devient inacceptable, le serveur déconnecte le planeur concerné. Celui-ci peut continuer son vol, mais tout seul, sans voir les autres planeurs !

Explications sur des lags
Cliquer pour des explications sur les lags.
Définition d’un Lag

Lag : un terme utilisé pour décrire un retard perceptible entre une action exécutée par l’utilisateur et la réponse correspondante dans une application ou un jeu (*) en ligne.

(*) Condor fait partie des jeux en ligne, mais voler en ePlaneur est beaucoup plus sérieux que jouer.

Ce retard peut provenir de divers facteurs liés à la performance du réseau ou de l’appareil.

Causes du Lag
  1. Latence Élevée : Une latence (ping) élevée entraîne un retard dans la transmission des données entre l’utilisateur et le serveur.
  2. Jitter : Des variations de la latence peuvent provoquer des fluctuations dans la performance du réseau, contribuant au lag.
  3. Congestion du Réseau : Une surcharge du réseau, souvent due à un grand nombre d’utilisateurs ou à une bande passante insuffisante, peut ralentir les vitesses de transmission des données.
  4. Problèmes de Serveur : En cas de surcharge du serveur de l’application ou du jeu ou bien s’il rencontre des problèmes techniques, cela peut entraîner un lag.
  5. Matériel Insuffisant : Un ordinateur ou un appareil mobile avec des ressources matérielles limitées (comme un processeur lent ou une mémoire insuffisante) peut aussi contribuer au lag.
  6. Interférences : Les interférences sur un réseau sans fil peuvent causer des retards et des pertes de données, entraînant du lag.
Effets du Lag
  • Jeux en Ligne : Le lag peut provoquer des retards dans les actions du joueur, rendant difficile ou impossible la participation efficace à des jeux compétitifs.
    • C’est le cas de Condor pour un vol en réseau.
  • Applications Vidéo : Dans les appels vidéo, le lag peut entraîner des décalages audio et vidéo, rendant la communication confuse.
  • Navigation sur le Web : Un lag peut ralentir le chargement des pages Web et des applications en ligne, affectant l’expérience utilisateur.
Exemples de Lag
  • Jeux Vidéo : Un joueur appuie sur un bouton pour faire sauter son personnage, mais le saut ne se produit que quelques secondes plus tard.
  • Appels Vidéo : Un décalage notable entre les mouvements des lèvres et le son de la voix pendant une visioconférence.
  • Streaming : Le flux vidéo s’arrête fréquemment pour mettre en mémoire tampon, interrompant la visualisation continue.

En résumé, le lag est une expérience de retard dans les interactions en ligne, souvent causée par des problèmes de réseau ou de matériel. Le lag affecte la fluidité et la réactivité des applications et des jeux (*)

(*) Condor fait partie des jeux en ligne, mais voler en ePlaneur est beaucoup plus sérieux que jouer.

Scènes Condor

Pour comprendre le sujet consultez ce document Scène pour Condor

Vous retiendrez qu’une scène comporte un très grand nombre de fichiers.

Cliquer pour voir des exemples et des explications sur les volumes.
  • 800 fichiers pour la scène de l’île de la Réunion
  • 25 000 fichiers pour FrSW (France Sud et Ouest)
  • 58 000 fichiers pour AA2 (Arc Alpin)

Les volumes peuvent atteindre des dizaines de Giga octets, voire des centaines de Go !

  • 0,8 Go pour la scène Reunion, soit l’équivalent de 276 photos (*)
  • 35 Go pour la scène FrSW, soit l’équivalent de 11 700 photos (*)
  • 55 Go pour la scène AA2, soit l’équivalent de 183 000 photos (*)

(*) Taille d’un fichier JPEG, d’une photo standard de haute qualité : généralement comprise entre 1 Mo et 5 Mo. Calculs faits avec une valeur de 3 Mo par photo.

Pour télécharger les scènes ou les tenir à jour, le débit du réseau Internet devient capital.

  • Télécharger une scène, avec un réseau Wifi dont l’émetteur est un smartphone, est quasiment impossible.
  • Une box ADSL peut télécharger à la vitesse de 1 Mo par seconde. Il faudra environ une heure pour télécharger la scène FrSW
  • Une box fibre permettrait un débit de 600 Mb/s soit 75 Mo/s. Il faudra quand même 8 minutes pour télécharger la même scène !

Pour un particulier, une Box en ADSL suffit. Le téléchargements des scènes, ou des mises à jour, peut se faire pendant une pause (déjeuner, dîner, voire la nuit)

Mais pour l’assistance ePlaneur une Box en ADSL ne permettra pas de téléchargements volumineux.

Assistance ePlaneur et le réseau Internet

L’assistance ePlaneur s’opère exclusivement via le réseau Internet. Pour l’Île de la Réunion cette assistance provient de la métropole.

Pour le réseau Internet, il convient de prendre en compte le temps de latence lié aux câbles sous-marins. Dans le meilleur des cas le ping mesuré est de 200 ms.

Si le réseau Internet de l’utilisateur est de qualité médiocre, il devient presque impossible de télécharger des fichiers. La connexion devient fluctuante avec d’énormes lags.

Dans certaines situations, la connexion est rompue avec l’impossibilité de la rétablir !

La ressource technique de l’assistance ePlaneur,
ne peut pas perdre du temps à se reconnecter en permanence.

Dans certaines situations, l’assistance ePlaneur ne peut plus être assurée !

Colibri ePlaneur et le réseau Internet

Un club de planeurs en métropole doit avoir des planeurs, au moins un avion remorqueur ou un treuil, l’accès à un aérodrome, des hangars, une équipe de maintenance… etc

Colibri ePlaneur n’a pas tout cela, mais offre quand même à ses membres :

  • Un parc de planeurs virtuels bien plus important et diversifié que n’importe quel club existant.
  • Des planeurs parfaitement entretenus, dont la maintenance ne coûte strictement rien.
  • La capacité d’aligner un très grand nombre de planeurs, tous rigoureusement identiques, pour faire des circuits, des challenges ou des compétitions.
  • Un nombre impressionnant de remorqueurs pour les mettre en l’air.
  • Un accès aux aérodromes du monde entier, et même des aérodromes virtuels qui n’existent pas dans en réalité.
  • … etc

Mais tout cela ne fonctionne correctement, qu’à la seule condition de disposer :

  • d’un réseau de très grande qualité, ayant un débit important, disponible H24.
  • et d’au moins un serveur puissant, relié à ce réseau, compatible Condor.

Pour avoir utilisé les ressources de la FFVP depuis la métropole, nous constatons des problèmes avec l’île de la Réunion. Ils apparaissent déjà avec un très faible nombre de participants lors des vols en réseau.

Qu’en sera-t-il, lorsque Colibri organisera des vols en réseau avec un nombre plus important de participants ?

Colibri ePlaneur devrait dispose d’un serveur localisé sur l’île de la Réunion relié à un réseau de grande qualité. Sujet à étudier !

Cela existe probablement chez un hébergeur local qui a déjà fait ses preuves.

La location de ce serveur sera une dépense de fonctionnement du club Colibri ePlaneur.

Logo ePlaneur de fin de page souhaitant au lecteur de "Bons vols avec Condor"